Séries fantastiques

Un site présentant plusieurs belles séries fantastiques où vous pouvez discuter avec les auteurs

www.SeriesFantastiques.com

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Nouveautés : La lignée des dragons (tome 5); Par l'épée du Délivreur (tome 1).
Nouvelle série se joignant à nous : Les Maîtres du Pentacle, de Mario Fecteau.

Partagez | 
 

 Antarka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jujuboudi
Aventurier
Aventurier


Messages : 3
Points : 2034
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 19

MessageSujet: Antarka   Ven 20 Mai - 18:26

Prologue

Depuis qu’elles sont toutes jeunes, Amélie, Alexandra et Alicia vivent dans une petite maison à la campagne. Cette maison faite de briques leur procure un profond bien-être. Elles ont vécu une très belle enfance avec leurs parents Marie et Jean. Elles habitent à Québec et vont à l’école de leur quartier.

Amélie, la plus jeune se fait très facilement des amis, car elle est très attachante et très sympathique.

Alexandra est différente, elle n’a pas vraiment beaucoup d’amis, car elle est plutôt solitaire. Elle ne parle pas beaucoup aux autres et fait parfois peur aux jeunes filles de son âge avec ses histoires bizarres et incohérentes.

Alicia a seulement une amie, mais elles sont très proches. Les autres personnes se moquent parfois d’elle, car elle croit tout ce qu’on lui raconte.

Amélie fait beaucoup de sports, Alicia adore lire et Alexandra suit des cours d’escrime.

Leurs parents n’ont pas beaucoup d’argent, mais ils vivent quand même très bien. Marie et Jean travaillent très fort chaque jour pour gagner leur vie et être capables de subvenir à tous leurs besoins.

Elles aiment beaucoup leur vie et ne voudraient la changer pour rien au monde.


Chapitre 1

La nouvelle

Un beau soir de juillet, les trois jeunes filles sont installées dans le salon. Elles aiment bien regarder la télévision en bricolant. Elles ont très faim.

- Donne-moi les ciseaux, Alexandra! s’exclame Amélie.
- Non sûrement pas.
- S.T.P., sois gentille, implore Amélie.
- Arrêtez de vous chicaner, j’écoute la télé, s’écrit Alicia.
- LES ENFANTS LE SOUPER EST SERVI!!!!crie Marie.

Alexandra et Amélie s’élancent vers les escaliers. Alicia les regarde et avance tranquillement. Peu de temps après, toute la famille est assise et mange avec appétit son spaghetti.

- Hum, c’est très bon, maman.
- Les filles, j’ai quelque chose à vous demander. Pouvez-vous faire de l’ordre dans le grenier demain? demande Marie.
- Oui, ça va être excitant, lance Amélie.
- Bon si tu veux, dit Alicia.
- Non! je ne veux pas, se lamente Alexandra.
- S’il te plaît! tu m’aiderais beaucoup, la supplie Marie
- Bon, d’accord! mais pas longtemps, cède Alexandra, mécontente.

Plus tard dans la soirée, les jeunes filles écoutent un film, puis elles vont se coucher.
Amélie se réveille de bonne heure et va se préparer un déjeuner. Un peu plus tard après elle, Alexandra et Alicia se réveillent à leur tour. Elles déjeunent et vont rejoindre Amélie dans le salon. Elles s’amusent en écoutent Bob l’éponge.

- Allez les filles, c’est l’heure de ranger le grenier, dit Marie.

Elles se rendent tranquillement en direction du grenier. Amélie monte la première sur l’échelle suivie d’Alicia et d’Alexandra.
Tout l’avant-midi, les filles époussettent et rangent les milliers d’objets qui traînent tout en écoutant de la musique et en dansant sur le rythme de celle-ci.
Tout à coup, Amélie découvre un drôle de petit papier caché dans un très grand panier d’osier. Amélie regarde attentivement.

- Regardez! j’ai trouvé un drôle de message, s’exclame Amélie.
- Qu’est-ce qu’il dit, s’interroge Alexandra
- Je vais vous le lire, dit Amélie…

Prenez soin de nos filles. La plus vieille se nomme Alicia, la deuxième se prénomme Alexandra et la dernière est Amélie, occupez-vous en bien. Quand le moment sera venu, elles pourront me rejoindre grâce à ce collier. Elles devront le serrer et penser à moi très fort.

Mona
- Mais qu’est-ce que cela signifie? se demande Amélie. Je ne comprends pas.
- Ça veut dire que Marie et Jean ne sont pas nos vrais parents et que notre mère est un peu dérangée, dit Alexandra.
- Ce n’est même pas vrai. Ce sont nos vrais parents, s’entête Amélie.
- Non! ils ne le sont pas. Va donc leur demander toi-même si tu veux.
- D’accord. J’y vais. Allez Alicia vient, dit Amélie bien décidée à découvrir la vérité.

Les deux jeunes filles courent vers la sortie suivie d’Alexandra. Elles descendent rapidement les marches leur « mère » est dans la cuisine.

- Maman! J’ai trouvé un drôle de message, s’exclame Amélie.
- De quoi parles-tu, Amélie?
- Regarde.

Amélie lui tend le papier. Marie le regarde attentivement, puis écarquille les yeux.

- Ho! Heu… ce n’est rien d’important, dit-elle à voix basse.
- Maman, est-ce que vous êtes nos vrais parents, demande Alicia en regardant sa « mère » dans les yeux.
- Bien, à vrai dire, nous vous avons trouvées, dit Marie toute gênée.
- Mais… mais... qui sont nos vrais parents, sanglote Amélie.
- On ne le sait pas.

Amélie se met à pleurer à chaudes larmes.

- Oh! non! ne pleure pas ma chérie. Tu seras toujours ma fille, la rassure Marie.
- Mais, ce ne sera plus pareil.

Un peu plus tard dans la journée, les trois filles relisent le message. Elles s’interrogent beaucoup sur le collier qui était avec la lettre. Il y a une chaîne en or avec un beau diamant turquoise en forme de cœur.

- HEY! si on essayait de faire ce que la lettre dit, propose Alicia.
- Ça ne marchera pas, dit Alexandra sans enthousiasme, comme d’habitude.
- S.T.P! Fais-le pour nous, supplie Amélie.
- D’accord, si vous voulez.

Elles prennent chacun un morceau de la chaîne de collier et pensent fort à leur mère. Rien ne se produit.

- Je vous l’avais dit, se vante Alexandra.
- Tu ne fais pas assez d’effort. Il faut que tu y croies, la chicane Amélie.

Elles recommencent encore une fois, rien ne se produit.

- Fais un effort, Alexandra.
- OK! OK! Je vais essayer, s’exclame Alexandra.

Chapitre 2

Antarka

Alicia, Amélie et Alexandra se concentrent pour ne penser à rien d’autre. Puis, tout à coup, un torrent de sable, de poussière et de vent les enveloppe entièrement. Elles se mettent à tournoyer. Elles ne savent plus où elles sont, elles tournent et tournent encore.

Après quelques secondes qui leur paraissent des heures, elles tombent par terre et le torrent disparaît.

- Où sommes-nous? demande Alicia.
- Je te l’avais dit hein, s’exclame Amélie toute contente d’elle.
- Je ne crois pas que c’est le moment. Nous sommes perdues au beau milieu de la forêt, s’angoisse Alicia.
- Qu’est-ce qu’on va faire? se demande Amélie.
- Je n’en sais rien, on va sûrement mourir, dit Alexandra avec une voix rempliede terreur.
- Hein quoi! On va mourir! s’affole Amélie.

Elle se met à pleurer.

- Ne pleure pas Amélie, on va sortir de cette forêt, la rassure Alicia.

Alicia et Alexandra scrutent les environs. Elles se questionnent beaucoup sur l’endroit où elles se trouvent. Tout à coup, Alicia sent quelque chose qui tire sur ses vêtements. Elle baisse les yeux et aperçoit un petit bonhomme aux cheveux noirs et au teint pâle. Il n’est pas plus grand que les genoux d’Alicia.

- Hum, hum, hum, par ordre de la reine suivez-moi, s’exclame le petit homme.
- Mais… mais, proteste Amélie.
- Chut! Économise ta salive et ton énergie. Allez, suivez-moi.

Les jeunes filles n’ont d’autres choix que de le suivre. Malgré, sa petite taille il marche rapidement et avec aisance. Ils marchent pendant plusieurs longues heures. Les trois sœurs ont les pieds couverts d’ampoules et elles sont exténuées.

Après environ cinq heures de longue marche, elles aperçoivent une forme lointaine. Plus elles se rapprochent, plus la forme ressemble à un château. Après encore quelque temps, elles se retrouvent au pied d’un énorme château. Il est parsemé de diamants qui brillent au soleil. C’est magnifique.

- Allez suivez-moi. Nous sommes arrivés à destination, s’exclame le bonhomme.

Ils continuent et ils entrent dans le palais. Les filles le suivent sans arrêter de fixer le magnifique château. Ils entrent dans le hall qui est tout aussi magnifique. Il y a des meubles en verre et un énorme lustre de diamant pur. Puis, une grande femme aux cheveux blonds et aux yeux bleus comme l’océan descend l’escalier. Elle porte une robe magnifique ornée de plusieurs centaines de diamants bleus. Ces mouvements sont d’une incroyable élégance.

- Bonjour mes enfants. Vous avez fait un long voyage. Avez-vous faim, s’interroge la belle femme?
- Heu… mais qui êtes-vous, se demande Amélie
- Nous aurons tout le temps de parler plus tard. Suivez-moi, dit-elle.

Elles suivent la magnifique femme à travers le palais. Elles aboutissent dans une immense pièce avec plusieurs fenêtres et lustres. Une table est dressée au centre de l’appartement.

- Allez! Mangez à votre faim, dit la femme.

Amélie court vers la table qui est remplie de nourriture. Alexandra fait de même suivie d’Alicia. Elles se régalent et mangent à ne plus en être capable.

- Maintenant, je vais vous conduire à votre chambre. Nous parlerons de tout cela demain.

Les jeunes filles ne savent que répondre. Elles suivent simplement la femme.

- Voilà. Vous êtes arrivées. Dormez bien. Les trois sœurs entrent dans la pièce, puis la femme referme la porte. Les filles sont émerveillées par la beauté de la chambre. Celle-ci est d’un rose presque blanc. Il y a de beaux meubles blancs avec de petites fleurs roses. Le lit est énorme avec de beaux rideaux roses et blancs.

Les filles sont épuisées, mais elles ont le ventre bien plein. Elles s’allongent sur le lit et le sommeil les gagne aussitôt. Elles se réveillent vers 9 h 30 et la femme aux cheveux d’or est déjà assise près du lit.

- Bonjour les filles! Avez-vous bien dormi? demande la femme.
- Oui, mais allez-vous enfin nous dire qui vous êtes? s’interroge Amélie
- On se calme. Ce que j’ai à vous dire est assez difficile.
- Allez-y on vous écoute, dit Alexandra.
- Premièrement, vous êtes sur ma planète, Antarka. Je suis la reine et je suis aussi votre… votre mère.
- Non! ma mère est Marie. Vous, vous n’êtes rien, s’entête Amélie.

Non, je t’assure que je suis ta mère, je me nomme Mona et vous ne pouvez malheureusement pas rester ici avec moi. C’est seulement Alicia qui pourra rester, car elle est la plus vieille et aussi l’héritière du trône. Amélie tu devras partir avec Mme Smith et Alexandra avec Jo*. Je suis désolée, mais vous devrez partir tout de suite et poursuivre votre vie, leur explique Mona.

- Moi, je veux rester avec Alicia, s’exclame Amélie angoissée.
- Désolée, mais tu ne peux pas.

*Mme Smith habite dans le village. Elle est la sorcière du village. Elle a accepté de s’occuper d’Amélie. Jo par contre est un pirate qui cherche des recrues pour son bateau. Il a menti à la reine en lui disant qu’il était un paysan et qu’il voulait s’occuper d’Alexandra.


Alexandra qui était restée silencieuse jusque-là s’écrie soudain :

- NON!!! JE NE PARTIRAI PAS!!!

Une vieille femme et un homme entrent dans la chambre. Chacun d’eux empoigne Alexandra et Amélie, puis ils les traînent vers la sortie.

- Non! Je ne partirai pas, crie Amélie désespérée.
- Ne nous laisse pas, dit Alexandra.

Alicia fait un pas vers l’avant, mais Mona la rattrape et la retient.

- Non, elles ont un destin différent du tien. Laisse-les partir, dit Mona.

Plusieurs années passet et les jeunes filles ne se sont jamais revues. Elles en ont même oublié l’existence de leurs autres sœurs.


Chapitre 3

La vie passe

Au château Alicia s’ennuie souvent. Elle passe ses journées à assister à des discours ennuyants et à des bals à dormir debout. Elle a maintenant 17 ans. L’an prochain, elle deviendra officiellement reine d’Antarka. Cette idée l’ennuie profondément. Elle devra aussi se marier avec le prince Charles.

Depuis quelques mois, des questions taraudent son esprit, mais elle n’a pas eu l’occasion de les poser à sa mère. Elle se rend donc dans la chambre où sa mère l’attend en ce moment. Elle entre et s’assoit sur son fauteuil préféré.

- Que veux-tu, ma chérie? demande Mona.
- Depuis un certain temps, je me pose quelques questions, répond Alicia.
- Vas-y, pose-les, dit Mona.
- Pourquoi ai-je été envoyée sur la terre étant petite?
- Tu dois d’abord savoir que c’était très difficile à ce moment-là sur Antarka. La planète était menacée et je n’ai pas eu le choix, explique Mona
- Est-ce que j’ai des sœurs, demande Alicia.
- Non, malheureusement elles sont mortes avant d’avoir pu se rendre sur Antarka, ment Mona.
- Il me semble pourtant que…
- Ce moment était confus pour toi et tu étais jeune.
- Merci, mère, termine Alicia.

Elle se lève et sort de la pièce. Elle n’est pas convaincue de ce que sa mère lui a dit, mais c’est la seule hypothèse sur laquelle elle peut se fier.

***
Par contre, Amélie est loin de s’ennuyer. Elle est très occupée à aider Mme Smith (qu’elle considère comme sa mère). Chaque jour elle travaille très fort pour pouvoir remplacer un jour Mme Smith comme sorcière du village. Elle fabrique toutes sortes de potions (pour guérir les maladies, etc.). Sa vie n’est pas très mouvementée, mais elle l’aime bien comme ça. Elle ne va pas à l’école, mais elle s’en tire très bien. Elle a appris à lire et à écrire avec Mme Smith. Elle adore se promener la nuit quand tout le monde est couché dans le village. Elle peut faire ce qu’elle veut dans les rues et peut regarder les étoiles. Elle adore cela.

***
Alexandra a maintenant son propre bateau de pirate et même un équipage. Ça na pas été facile, elle a dû se battre pour en arriver là, mais elle a réussi. Elle a même dû se déguiser en garçon. Elle doit se rendre au port pour aller chercher de la nourriture pour plusieurs autres mois. Elle prévoit aussi aller rechercher le collier de sa mère à l’endroit o elle l’a caché. Elle pourra le vendre très cher. La vie de pirate est dure, mais elle adore cela. Voler, terroriser et pleins d’autres plaisirs du métier.

***
Alicia se promène dans le château. Elle ne sait pas trop quoi faire. Puis tout à coup le messager nommé Marcus apparaît. Il lui dit :

- Hum… hum… Hum… mademoiselle Alicia, votre mère vous attend dans sa chambre. Dépêchez-vous c’est urgent.

Alicia se met à courir dans le château. Elle parcourt une bonne distance jusqu'à la chambre de sa mère. Elle arrive enfin et elle entre tranquillement. Sa mère est étendue dans on lit et elle a un gros sourire.

- Qu’y a-t-il mère? angoisse Alicia
- Assieds-toi, mon enfant.

Alicia s’assoit sur un fauteuil en soie près du lit de sa mère.

- J’ai une très bonne nouvelle, dit sa mère en élargissant son sourire. Tu vas te marier dans trois jours.
- Quoi? Je devais me marier l’année prochaine. Pourquoi? s’écrit Alicia qui sent la colère monter en elle.
- Nous croyons que tu es maintenant prête et le prince Charles a tellement hâte de t’épouser.
- Je ne veux pas!!!!!, s’entête Alicia.
- Et pourquoi donc?
- Charles est un idiot qui ne pense qu’à l’argent et je ne suis pas prête à gouverner.
-Trop tard, les invitations sont envoyées et tu te marieras que tu le veuilles ou non, POINT FINAL!!!
- Il n’en est pas question. NON! JAMAIS!

Sans un mot, elle tourne les talons et se met à courir. Elle court jusqu'à sa chambre et elle rassemble le plus d’objets possible, pour se faire une petite valise. Elle court en direction de l’extérieur puis elle sort de l’enceinte du château pour la première fois depuis son arrivée sur Antarka.

Elle marche toute la nuit. Cette grosse marche la fatigue énormément. Sa vie est tellement facile au château. Elle n’a même pas besoin de lever le petit doigt pour avoir ce qu’elle veut.

Elle arrive enfin à un petit village. Il est très tôt le matin, mais déjà des gens s’affairent à leurs tâches. Soudain elle aperçoit une jeune fille aux cheveux bruns qui est un peu plus jeune qu’elle. Elle a l’impression de la connaître. Elle s’approche doucement.

- Excusez-moi, mais qui êtes-vous demande Alicia?
- Ça ne vous regarde pas, réplique l’autre sèchement.
- S.V.P! Je veux seulement savoir votre nom et me trouver un endroit pour dormir pendant quelques jours.
- Je me nomme Amélie, cède-t-elle.
- Moi, c’est Alicia, je viens du château. Est-ce qu’on ne se serait pas déjà rencontrée? demande Alicia.
- Non, pas du tout.

Alicia a soudain un «flash-back ». Elle se souvient de tout. Comment a-t-elle pu oublier ses deux sœurs aussi facilement?

- Je suis ta sœur, s’exclame Alicia pleine d’enthousiasme.
- Je n’ai pas de sœur. J’ai été élevée toute seule par Mme Smith.
- Mais oui, souviens-toi, je suis ta sœur et nous avons une autre sœur qui s’appelle Alexandra. Nous avons habité sur la planète terre. Fais un effort et souviens-toi.
- S.T.P., laissez-moi tranquille et allez donc au motel un peu plus loin.

Amélie s’élance en direction de la porte de sa maison, mais Alicia la suit. Elle essaie de refermer la porte, Alicia l’en empêche avec son pied.

- Bon, d’accord, je suis désolée pour v…

Elle fait un geste et met sa main sur l’épaule d’Alicia pour la réconforter un peu. Soudain, elle a une sorte de vision du passé. Elle se revoit avec Alicia et Alexandra dans la salle de séjour de leur maison sur la terre. Elle est désorientée, c’est la première fois que cela lui arrive.

- Amélie, est-ce que ça va? s’inquiète Alicia.
- Oui, oui, j’ai comme eu une vision et maintenant je me rappelle de tout. Allez viens, entre!

Les deux filles entrent et vont s’asseoir autour d’une petite table en bois avec trois chaises. La maison n’est pas très grande, mais elle est très chaleureuse.

- Qu’est-ce que tu es devenue? interroge Amélie toujours aussi curieuse.
- Oh! J’ai une vie très ennuyante, je passe mon temps à aller dans des bals et des soirées où les gens ne parlent que de choses qui me donnent envie de dormir. Dans trois jours, heu non deux, je devais me marier, mais je me suis enfuie. Et toi?
- Je suis devenue une … bon on peut dire une sorcière et je viens de découvrir que j’ai une sœur et que j’ai des visions, mais ce n’est rien.
- Mais, où est Alexandra? demande Alicia.
- Je crois peut-être avoir entendu dire qu’elle était devenue un pirate, mais je ne suis pas certaine, dit Amélie.
- Peut-être devrions-nous essayer de la retrouver, propose Alicia?
- Oui, mais je ne peux pas laisser madame Smith.
- Allez viens avec moi, ne me laisse pas seule s.t.p.
- Hum, bon d’accord. Je viens, mais laisse moi juste le temps de rassembler quelques affaires qui pourraient nous être utiles, dit-elle.

Amélie s’élance dans les escaliers et déjà cinq minutes plus tard, elle redescend.

- Avant de partir, je dois dire adieu à Mme Smith et elle repart.

Deux minutes plus tard, elle est revenue.

- Où allons-nous? interroge Alicia.
- Peut-être au port, propose Amélie.
- Oui, commençons par là dit Alicia.

Elles partent puis elles marchent et marchent toute la journée. Alicia se plaint beaucoup. Il se met à faire nuit et elles ne sont pas encore arrivées.

- Nous devrions nous arrêter pour la nuit dans cet hôtel.
- Bonne idée, allons-y. Je n’en peux plus.

Elles avancent vers l’hôtel, puis entrent. Elles se rendent à la réception où un vieux monsieur aux cheveux gris écrit sur son ordinateur.

- Nous aimerions avoir une chambre pour la nuit.

Le monsieur leur remet la clé de la chambre 313. Elles payent et montent ensuite au 3e étage.

***
Pendant ce temps, au 3e étage, un jeune concierge passe la balayeuse. Il a déjà été un pirate, mais les choses ont changé. Il adore la mer, mais la moitié des pirates d’Antarka se sont retournés contre lui à cause d’une odieuse machination montée par son pire ennemi Frank Farder. Voilà pourquoi James se cache dans cet hôtel miteux.

Tout à coup, Alicia, qui a environ l’âge de James, sort de la chambre 313. Elle est éblouissante malgré sa robe partiellement déchirée et ses cheveux en bataille. Elle a les cheveux comme des filaments d’or et ses yeux illuminaient de mille feux.

- Savez-vous où l’on pourrait trouver un peu de nourriture, demande-elle?
- Heu, ici il y a une machine au fond du couloir à droite, dit-il.
- Oh, merci beaucoup, dit Alicia.

James regarde la jeune fille aux cheveux d’or s’éloigner et une voix dans sa tête lui dit de la suivre et de lui parler. Il ne savait trop que faire.

Il la suit puis lui tapote un peu l’épaule, elle sursaute et se retourne brusquement.

- Heu, d’où viens-tu, je ne t’ai jamais vue auparavant, demande-t-il?
- Je viens du château. Je suis la princesse Alicia.
- Oh! Quel honneur de vous rencontrer miss Alicia? Je me nomme James et je viens de la rue Beauchamps. Il fit une merveilleuse révérence. Alicia se met à rire, ce dernier est si mélodieux.
- Pour qu’elle raison venez-vous donc au village?
- Oh! Je devais me marier demain et je n’étais pas prête du tout, en plus mon futur mari n’était vraiment pas commode. Alors, j’ai fui et j’ai retrouvé ma sœur.
- Et vous, pourquoi êtes-vous dans cet hôtel en piteux état?
- Heu! Bien c’est une très longue histoire que je ne peux malheureusement pas vous raconter, princesse.
- S.V.P., racontez-moi.
-Alicia que fais-tu je t’attends!
-Bien, peut-être la prochaine fois, James.
- Oui, au revoir Alicia.
- Au revoir.

Alicia et James se retournent et ils partent chacun de leur côté. Alicia marche vers la chambre, puis ouvre la porte et disparaît.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BartCode
Grand Chevalier
Grand Chevalier


Messages : 135
Points : 2495
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 22
Localisation : Là ou la sombrité, est un Atou ! Mouhahaha

Feuille de personnage
Race: Zombie
Profession: Ennemis
Nom: Wolfenstein

MessageSujet: Re: Antarka   Mer 13 Juil - 19:17

Salut, j'ai lu ton récit et sans être méchant mais il y a beaucoup d’amélioration à faire!

Le texte n'est pas assé descriptif, il y a trop de paroles! (Je sais j'ai déjà eu le problème il y a quelque temps...)

L'histoire reste original, mais on dirait qu'il manque de viande autour de l'os ! Parce que quand les 3 filles trouves le messages, les 2 plus jeunes se demandent si les "Parents" d’où vivent les enfants sont leur vrai parent... J'aurais aimé en apprendre d'avantage ! Mais c'est tout de même bon ce que tu as écrit !

Fait moi signe si tu as apporté des améliorations!

Pat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poutfilmsinc.e-monsite.com
AdriaNadorg
Grand Paladin
Grand Paladin


Messages : 427
Points : 3055
Date d'inscription : 22/11/2009
Age : 21
Localisation : Laurentides

Feuille de personnage
Race: Humain
Profession: Magicienne
Nom: Abigaël

MessageSujet: Re: Antarka   Sam 16 Juil - 17:50

J'ai également lu ton début d'histoire et je suis un peu d'acord avec BartCode
Il faudrait que tu développe plus on histoire que tu l'enrichisse
Il est également vrai qu'il y a beaucoup de dialogue mais lorsque que tu aurait
rajouter de la description se sera comme s'il y en avait juste assez.
Aussi il faudrait que tu décrive plus les lieux
(et les personnages) car sa aide toujours a se situer et a bien imaginer
l'histoire ce qui est toujours une bonne
chose pour un roman vu qu'il y a rarement des images.
Sinon ses bien l'idée est bonne,
Continue comme sa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Antarka   Aujourd'hui à 8:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Antarka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Séries fantastiques :: Réalisations à commenter :: Tomes et romans en cours-
Sauter vers: