Séries fantastiques

Un site présentant plusieurs belles séries fantastiques où vous pouvez discuter avec les auteurs

www.SeriesFantastiques.com

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Nouveautés : La lignée des dragons (tome 5); Par l'épée du Délivreur (tome 1).
Nouvelle série se joignant à nous : Les Maîtres du Pentacle, de Mario Fecteau.

Partagez | 
 

 Histoire sans nom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emo
Guerrier
Guerrier


Messages : 22
Points : 2298
Date d'inscription : 03/10/2010
Age : 21
Localisation : Chicoutimi

Feuille de personnage
Race: Humain
Profession: Guerrier
Nom:

MessageSujet: Histoire sans nom   Lun 4 Oct - 20:51

C'est un truc que j'ai écrit comme ça, sur un coup de tête, il y a quelques minutes, c'est pas super parce que je ne suis pas capable de me relire (ouais je sais groooooooooooos défaut) parce que j'effacerais tout. Alors il se peut qu'il y ai des fautes et des temps de verbe qui change (j'ai tendance a faire ça ..)x). C'est que le premier chapitre et un "prototype" comme j'appelle, je vais rajouter des truc surement, mais je sais pas encore trop quoi, donc j'aimerais votre avis sur quoi rajouter ou encore quoi enlever pour remplacer etc. (: Aussi, J'ai l'impression de faire tout se dérouler un peu trop vite ... bref j'arrête de m'auto-critiquer parce que j'en aurais pour bien trop longtemps xD ... Je me lance, je prend toutes les critiques, même les grosses qui font mal a l'égo ! Very Happy
___________________________________________________________________________________________________________________________


    Xar, petit village oublié de Rheïm Etios. La jeune Saphire, quinze ans, est assise sur la plage. Une petite brise fait flotter ses longs cheveux de la même couleur que la nuit et portant dans son cou l’habituel collier que sa grand-mère lui avait donné, il est ajusté à son cou et est orné d’un saphir, d’où son prénom. Ses yeux bleus perdus dans les vagues qui se brisent sur le rivage. Elle repensait au rêve qu’elle faisait depuis quelques temps. Elle ne s’en plaint pas puisque ce n’est pas un cauchemar. Dans ce rêve elle est dans l’eau, elle flotte, quelqu’un l’attrape pour la sortir de là. Elle ne voit rien, ses yeux voient tout embrouiller, elle vient de reprendre conscience. Elle voit un jeune homme, de grands cheveux longs, sa tête lui dit quelque chose, mais elle n’as pas les idées claires. Un halo de lumière, le jeune homme aux longs cheveux murmure un « Kalhen …» puis plus rien. Elle se réveille avec les rayons du soleil qui l’aveugle.

    Perdue dans ses pensées Saphire ne remarqua pas que Cyllian, son meilleur ami depuis toujours qu’elle considère comme un frère, s’approchait. Lorsque ce dernier mit sa main sur son épaule, Saphire sursauta et un cri aigue s’échappa de sa bouche. Elle ne pu s’empêcher de sourire devant les éclats de rire de son complice. Cyllian et Saphire on été élever ensemble. Ils se connaissent depuis leur naissance et jamais ils vont quelque part l’un sans l’autre. Cyllian a les cheveux tellement blonds qu’on pourrait croire qu’ils sont blancs. Sa peau est, elle aussi, très pâle. Ses yeux couleur chocolat son perçant et doux à la fois. Toujours mort de rire, Cyllian dit à Saphire qui, elle, ne faisait que sourire;

      - Si tu avais vu la tête que tu à fait toi aussi tu serais plier de rire.


    Sur ces mots il essuya une larme de joie qui était posé sur le coin de son œil. Voyant que sa meilleure amie était très pensive il devina sa préoccupation.

      - C’est encore ton rêve c’est sa ? Vas-tu finir par me le raconter ?
      - Certainement pas ! Tu te moquerais de moi… Répliqua-t-elle.
      - Même si je te promets de ne pas me moquer de toi ? Demanda-t-il avec ses yeux d’épagneul triste qu’il fait toujours pour amadouer les gens.
      -Tu ne m’auras jamais avec c’est yeux là et tu le sais tr…


    Saphire n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’au loin quelqu’un criait son nom. Elle écouta attentivement, c’était la dame qui s’occupait d’elle. Elle était gentille mais affreusement sévère.

      -Au même endroit demain ?
      -Comme toujours.


    Saphire détala comme une gazelle. À la maison où elle vit l’attendait Anya, la dame qui l’avait adoptée. Les parents de Saphire sont morts pour elle après une attaque de dragons à Xar. Son père allait défendre la contré et sa mère devait la protégé elle, mais elle avait une blessure grave, elle fini par mourir au bout de son sang, tout cela fait exactement quinze. La fillette entra donc dans la maisonnette la tête basse sachant qu’elle avait dépassé de longtemps le coucher du soleil. Puis Anya commença son sermon.

      -Je te le dit à chaque fois jeune fille ! Il faut que tu sois rentré avant le coucher du soleil. Le roi le dit tout le temps, et ce depuis des années, que Rheïm Etios peux avoir une nouvelle attaque n’importe quand. Je ne crois pas que finir dans l’estomac d’un dragon sois la bonne façon de remercier tes parents !
      -Je sais, je suis désoler Anya. J’étais sur la plage avec Cyllian.
      -Ce n’est pas une raison ! Quand je dis quelque chose je m’attends à ce que tu le fasses sans répliques. Vas dormir maintenant.


    Saphire ne vit pas la nécessiter de répliquer. Elle baissa piteusement la tête, alla dans sa chambre, mis sa robe de nuit et se coucha sous les chaudes couvertures fraichement lavées de son lit. Elle s’attendit à refaire le même rêve qu’à l’habitude mais cette fois il fut différent. Elle avait seize ans, elle était avec Cyllian qui lui avait dix-sept ans, puisqu’il a un an de plus qu’elle. Il affrontait une espèce de monstre. Puis Saphire le vit plus clairement, C’était un centaure, il chargeait sur elle qui était plus loin du combat. Elle se réveilla en sursaut couverte de sueur. Il faisait encore nuit. Selon la position de la lune il était environ trois heures du matin. Ayant trop peur pour se rendormir, elle alla sur la plage où Cyllian ne tarda pas à la rejoindre.

      -Je savais que je te trouverais ici.
      - Et comment tu as deviné ?
      - Je ne sais pas vraiment, un simple pressentiment lui répondit-il avec un clin d’œil complice.
      -Pourquoi t’es debout ?


    Avant même que Cyllian n’ouvre la bouche, une lumière blanche éblouissante aveugla les deux adolescents. Lorsqu’ils réussirent a ouvrir les yeux, ils virent un homme vêtu d’une robe qui ressemblait a de l’eau. Il dit à Cyllian et Saphire d’une voix grave.

      -Sir Cyllian et dame Saphire, vous êtes les élus du dieu Kalhen.

    Il posa son index et son pouce sur le front de Saphire celle-ci tomba endormi sur le sable. Cyllian inquiet la secoua.
      -Que lui avez-vous fait ? Dans sa voix on pouvait sentir une pointe d’agressivité.

    À la place de lui répondre, l’immortel en fit de même pour lui.
      -Vous vivrez une partie de votre quête seulement d’esprits, je vous rendrai vos corps en temps et lieu.


    Il chanta quelques paroles complètement incompréhensibles et les deux corps furent envelopper d’une lumière blanche identique à celle qui avait fait apparaître l’être de céleste et il murmura a l’oreille de Saphire

      -Reste près de l'eau, mais il ne faut pas qu'elle atteigne ton ami.


    Puis il disparut aussi étrangement qu’il était apparu.

    Le lendemain, lorsqu’Anya découvrit les corps flottant au dessus du sable, elle alerta immédiatement les gardes de Xar. Lorsque les mains des gaillards entrèrent en contact avec le corps des adolescents elles subirent de graves brûlures et leur armure devint si chaude qu’elle vira au rouge. Les gardes dire a la dame qu’ils ne pouvaient rien faire pour elle en la dévisageant.
    La vielle dame prit le magicien de Xar en bien dernière ressource car elle n’aimait pas tellement cet homme et ne croyait pas en c’est histoires sans queue ni tête. Mais peut-être pourrait-il déceler la nature de cette étrange bulle de je-ne-sais-quoi qui entourait sa fille adoptive et son complice.

      -Mais cette énergie est de nature céleste, et dans cette magie, seul celui ou celle qui a lancer le sort pour le soulever. Mais s’il est venu voir de simples jeunes gens, c’est qu’il avait quelque chose d’important à leurs dires.
      - Merci ! Dit simplement Anya ne voulant pas tellement faire la conversation avec ce vieux fou.


    Le magicien partit, à la grande surprise de la dame âgée, sans même faire un pas, il avait disparut en poussière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire sans nom
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire sans fin
» Histoire sans queue ni tête
» [Menue-tâche] Histoire sans parole… ou presque. (Kinimo)
» L'histoire sans fin...
» L'histoire sans queue ni tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Séries fantastiques :: Réalisations à commenter :: Tomes et romans en cours-
Sauter vers: