Séries fantastiques

Un site présentant plusieurs belles séries fantastiques où vous pouvez discuter avec les auteurs

www.SeriesFantastiques.com

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Nouveautés : La lignée des dragons (tome 5); Par l'épée du Délivreur (tome 1).
Nouvelle série se joignant à nous : Les Maîtres du Pentacle, de Mario Fecteau.

Partagez | 
 

 La promotion et la visibilité d'un roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
StephanBilodeau
Admin
Admin
avatar

Messages : 425
Points : 6103
Date d'inscription : 23/08/2007
Age : 50
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Race: Humain
Profession: Archer
Nom: Sir

MessageSujet: La promotion et la visibilité d'un roman   Mar 17 Aoû - 13:08

Nous croyons par erreur qu’une fois notre tome publié, les gens vont courir l’acheter. Mais attention, vous seriez stupéfait du nombre de livre qui sortent par mois. Dans les faits ceux qui réussissent à percer sont soit ceux qui sont très connus ou soit ceux qui y mettront énormément de temps et d’argent dans sa visibilité. Généralement c’est à la maison d’édition de s’occuper de ce volet mais vous constaterez rapidement que les efforts sont très distincts d’une maison à l’autre. D’un côté vous retrouverez celle qui s’occupe seulement de vous placer dans les librairies sans plus et de l’autre extrême celle qui possède ses propres agents de presse et qui s’assureront d’un positionnement médiatique. Mais en générale, notre maison d’édition se positionne entre ces deux extrêmes. Pour mieux comprendre vos possibilités, voici donc les grandes activités de commercialisations et de visibilités misent à votre disponibilité :

Le placement publicitaire :
Consiste à acheter de la publicité dans diverses revues littéraires ou médiatiques. Vous constaterez que les coûts sont très élevés. Assurez-vous d’investir aux endroits consultés par la clientèle visée.

Le placement en librairie :
Mentionnons d'abord qu'une fois que votre tome est édité (et possède un ISBN) toute personne peut se présenter à la librairie du coin et commander votre tome. Dans la majorité du temps, si le libraire ne le possède pas en inventaire, il va le commander). Toutefois en tant qu'auteur ce que nous désirons est que les libraires gardent notre tome en inventaire mais aussi qu'il le rendre visible. Maintenant ceci clarifié, la disponibilité et le positionnement dans la librairie de votre livre dépend de beaucoup de votre popularité et de la notoriété de votre distributeur. Plus que le distributeur arrive a convainque le libraire du potentiel de ventes de votre tome, plus que vous aurez de la visibilité. Pensez simplement aux tomes d’Anne Robillard. Toutefois si vous n’avez pas ni l’un ni l’autre vous pouvez aussi vous tourner vers le placement payant. Généralement le placement ou la visibilité dans les librairies s’achète. Exemple pour quelques milliers de dollars, chez Renaud Bray, vous pouvez avoir une parution (publicité) dans leur journal mensuel et aussi avoir la chance d’être placé à l’entrée des magasins sur les grands blocs. Ce que vous acheter alors c’est de la visibilité. Petit truc : Si vous n’êtes pas très connu, essayez de vous faire amis avec un plus grand nombre de libraires possibles. Les librairies essaient d’encourager les auteurs de la région donc profitez-en pour leur rendre une petite visite de temps en temps. Personnellement j’ai trois libraires que je vois hebdomadairement. En échange de ma courtoise, ils m’ont positionné dans leur présentoir principal.

Salon du livre :
Les salons du livre sont l’endroit idéel pour vous faire connaître. Vous êtes en relation directe avec vos lecteurs et vos futurs lecteurs. C’est votre maison d’édition qui vous assignera des plages de signatures. Bien sur essayez d’en avoir le plus possibles. Généralement vous en aurez davantage quand le salon se déroule dans votre région. Dans des rares cas, la maison d’édition alloue un montant de dépenses à ses auteurs mais même quand elle le fait, de nombreux frais sont à la charge de l’auteur. C’est pourquoi que nous devons limiter nos présences. Les plus achalandés sont : Montréal, Québec et Saguenay. Dans mon cas, malgré que ses voyages me coute considérablement chers, mes présences aux salons du livre font partis de mes meilleurs moments de l’année. Petit truc : n’hésitez pas à interpeller les passants lors de vos sessions de signature surtout au début. Comme vous n’êtes pas connus les gens n’ont pas le réflexe de se déplacer pour vous (vous trouverez d’autres trucs dans la rubrique concernant les salons du livre).

Invitations officiels :
Quand vous serez plus connu, vous aurez droits à des invitations spéciales, soit provenant des salons du livre ou soit de divers autres évènements. Ne sous-estimez pas ses activités et essayez le plus possible de vous rendre disponible. Plus qu’on vous voit, plus que votre séries sera populaire. Exemple: Cette année nous (Elise, Dany et moi) allons animer un atelier pour les jeunes au salon du livre de Quebec. Ils nous ont demandé de présenter aux écoles l'univers et les créatures fantastiques de la lignée des dragons. La rémunération total pour cette activité est de 150$. Mais ce qui est le plus important, c'est que nous aurons l'opportunité de convaincre plus de 200 jeunes que notre série est fantastique...

Les écoles :
Tous les auteurs de fantastique qui vivent de ce métier vous convaincront de l’importance de visiter les écoles. Demandez à Anne Robillard ou Corinne de Vailly combien d’école elles ont faites ? Vous en serez impressionné. Le bouche à oreille est primordial dans ce métier. Dans plusieurs cas, les écoles visitées, utiliseront votre tome comme projet scolaire. N’oubliez pas que les écoles entre elles se parlent. Elles ont aussi le pouvoir d’influence de beaucoup la lecture des petits. Petit truc : Faites-vous en un allié. Au début faite-le gratuitement, vous constaterez que les écoles seront sensibles à votre geste et vous achèteront des tonnes de livres.

La couverture médiatique :
Passer dans les médias est primordiale mais généralement très difficile surtout lorsque vous n’êtes pas connu. Si vous êtes parmi les majorités des auteurs dont la maison d’édition ne s’occupe pas de votre couverture médiatique vous devrez consacrer beaucoup de temps et d’énergie si vous voulez être considéré par les journalistes. Mais ce n’est pas impossible. Petit truc : Concentrez-vous dans un premiers temps à vos journaux locaux. Ils ont souvent la volonté de couvrir les auteurs de leurs régions. Vous pouvez aussi essayez d’obtenir une entrevue sur un site internet. Plusieurs sites d’intérêt public s’intéressent aux auteurs de livre. Par la suite utilisez toutes ses petites couvertures comme acquis pour vous vendre auprès de médias de plus grandes envergures. La clé du succès est de bien se préparer et aussi d’être patient. Pour les médias, vous devrez élaborer un document informatif intitulé « communiquer de presse » Il permet aux journalistes de bien comprendre votre cheminement personnel ainsi que l’histoire de votre tome. À ce document, vous devrez joindre une copie de votre tome. Mais ne désespéré pas, ça prend beaucoup d’effort mais avec de la patience vous y arriverez à décrocher un article sur vous. Vous trouverez à cette adresse un outil de recherche pour vous aider dans l’identification des médias :
http://www.infopresse.com/guide/GAM.asp?Type=3&Section=9

Référencement :
Je vous suggère aussi de vous constituer un site personnel et vous trouver des partenaires de référencement. Il existe plusieurs sites d’achat ou de d’autres séries populaires qui pourront vous donner une belle visibilité. Personnellement ma série « Les merveilleuses histoires de Ralph » a été longtemps référé directement sur le site de Anne Robillard. Inutile de vous dire que ce référencement m’a donné une visibilité incroyable.

Le lancement de livre
Le lancement de livres bien qu’ils soient de moins en moins populaires, plusieurs auteurs l’ont adopté. Demandez à Guy et à Dany de vous parler de leur expérience. L'objectif de cette activité est de faire connaitre votre nouveau livre principalement à votre environnement immédiat (parents, amis, collègues, etc.). Quoi que l’activité en soi (une fois les frais enlevés) ne soit pas très payante, elle permet néanmoins d’attirer quelques médias locaux et surtout vous permettre de passer une superbe soirée accompagnée de gens qui sont heureux pour vous. Je crois que c’est une expérience à vive.

Voilà! espérons que cette petite rubrique vous a aidé un peu…

_________________
Stephan Bilodeau
http://www.livresavousdejouer.com/stephan/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.livresavousdejouer.com/stephan/
Urmass-Thyann
Chevalier
Chevalier


Messages : 94
Points : 3032
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: La promotion et la visibilité d'un roman   Sam 21 Aoû - 16:05

Il y a un point vraiment important: occupez-vous bien de vos journalistes locaux. Articles de journaux locaux, entrevues à la radio/télé locale, ça donne beaucoup de visibilité et ça vous donne un portfolio/dossier de presse pour de futures entrevues. Il ne faut jamais refuser ce genre de visibilité.

Pour les rencontres scolaires, je pense qu'il est important que l'auteur soit payé d'une façon ou d'une autre, soit avec un cachet, soit avec des ventes de livres qu'il peut faire aux élèves. Mais il faut éviter de refuser des rencontres scolaires, dans le meilleur des cas. Au pire, je demande une compensation de mes frais de déplacement + 2$ par élève en "salaire". C'est symbolique et mieux que rien, mais idéalement, les rencontres sont carrément payées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GuyB
Grand Paladin
Grand Paladin
avatar

Messages : 350
Points : 3442
Date d'inscription : 11/08/2009
Age : 52
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Race: Humain
Profession: Guerrier
Nom:

MessageSujet: Re: La promotion et la visibilité d'un roman   Dim 22 Aoû - 14:58

Je vais ajouter un mot que m'a un jour donné un auteur de métier plutôt âgé et qui avait pas mal roulé sa bosse.

Un jour que je lui disait que j'irai gratuitement dans une école pour une conférence, il m'a dit à peu près cecei:

Bien, c'est généreux de ta part, mais pourquoi ne demandes-tu pas à être payé. Tu peux demander seulement un petit montant, mais il ne faut pas dénaturer le métier d'auteur et d'écrivain. C'est un métier comme un autre et tout métier demande un salaire. être auteur n'est pas moins une professions même si elle n'est pas ta principale source de revenu. Le sculteur ne vendra ses sculptures même si ce sont les permières qu'il fait."

Depuis ce temps, je demande le minimum recommandé par l'Union eds Écrivains du Québec, lorsque je donne des conférences dans les écoles.

À chaque auteur de décider, mais je trouvais ce point ed vue intéressant à partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.guybergeron.com
toufik_magik
Capitaine Royale
Capitaine Royale
avatar

Messages : 509
Points : 2535
Date d'inscription : 18/01/2012
Age : 15
Localisation : Laval Qc

Feuille de personnage
Race: hybride
Profession: paladin
Nom: Toufik

MessageSujet: Re: La promotion et la visibilité d'un roman   Sam 17 Mar - 9:37

je suis vraiment aisé dans cette rurbique!je vais m'en servir,de vos trucs,à coup sur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La promotion et la visibilité d'un roman   

Revenir en haut Aller en bas
 
La promotion et la visibilité d'un roman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mario Andresol parle de la 18e promotion de police
» Nouvelle promotion de 702 policiers
» Promotion X (08.02.10)
» Mon Premier Roman (début)
» Pub pour mon roman ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Séries fantastiques :: Trucs et conseils des auteurs-
Sauter vers: