Séries fantastiques

Un site présentant plusieurs belles séries fantastiques où vous pouvez discuter avec les auteurs

www.SeriesFantastiques.com

 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Nouveautés : La lignée des dragons (tome 5); Par l'épée du Délivreur (tome 1).
Nouvelle série se joignant à nous : Les Maîtres du Pentacle, de Mario Fecteau.

Partagez | 
 

 Histoires de peur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
StephanBilodeau
Admin
Admin


Messages : 425
Points : 5848
Date d'inscription : 23/08/2007
Age : 49
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Race: Humain
Profession: Archer
Nom: Sir

MessageSujet: Histoires de peur   Lun 18 Jan - 14:33

J’essais cette rubrique qui j’espère devrait vous intéresser. Vous y mettez une histoire d’horreur. Nous voulons des histoires à raconter autour d’un bon feu de camp. Mais attention elles doivent nous faire peur....

Je commence par une des histoires de notre recueil d’horreur (Dany et moi) intitulée:

Histoire 1 - La cabane hantée
L’évocation des esprits, appelée aussi «spiritisme »,ne doit être exécutée que par des GENS SPÉCIALISÉS. Le rituel doit être pratiqué dans une atmosphère spéciale et doit suivre une procédure bien stricte. Il est important que tu NE PRATIQUES JAMAIS ces expériences, seul ou avec un groupe d’amis, sans être accompagné d’un expert en la matière. S’il est possible qu’un esprit entre en contact avec toi, il n’est pas forcement évident de pouvoir s’en débarrasser...

****

L’histoire suivante m’a été racontée par Grand-Mère un peu avant son décès. C’était une vieille dame que plusieurs jugeaient folle, car elle croyait que nous vivions constamment entourés d’âmes en peine et qu’il suffisait de les inviter pour les apercevoir. Aujourd’hui, avec l’âge, je constate qu’elle n’était peut-être pas aussi sénile que ça...

Revenons donc à notre histoire. Elle se déroule en 1955, dans un petit village appelé Satton. C’est l’histoire de Kary, une fillette de 13 ans dont l’activité préférée était d’être le centre d’intérêt de tous. C’était le genre de petite fille prête à tout pour être la plus populaire. Un beau jour, probablement pour avoir l’air « cool », Kary décida d’organiser une soirée de spiritisme. Bien sûr, elle n’y croyait pas vraiment, mais le côté mystérieux et terrifiant de cette activité semblait avoir la cote auprès des jeunes.

Comme toute bonne fille populaire, et surtout pour ne pas avoir l’air incompétente, elle alla s’instruire à la bibliothèque de la ville. Elle n’eut pas à chercher bien longtemps, car de multitudes ouvrages traitent de ce sujet. Elle trouva tout ce qu’il faut pour la séance : chandelles, sons d’ambiance et même les quelques phrases à dire pour s’assurer du succès de l’évocation. Toutefois, elle ignora la section de mise en garde expliquant les précautions à prendre et surtout « Quoi faire » en cas de perte de contrôle. Une première erreur qui lui sera reprochée bien des années après.

La soirée de spiritisme s’est déroulée le 20 septembre 1955. Une date qui restera marquée dans les archives de la ville. Kary avait tout prévu. Elle avait organisé l’événement dans la petite cabane de bois que son frère avait construite à quelques minutes de la civilisation. Un endroit isolé dont peu de personnes connaissaient l’existence. Comme ça, ils ne risquaient pas d’être dérangés pendant la cérémonie.

19 :00 heures - Arrivée de Kary
Connaissant l’importance de l’ambiance dans ce rituel, Kary prépara le lieu avec soin. Une lumière diffusée par 6 chandelles blanches réparties le long des murs, un son d’ambiance choisi selon les consignes d’invocation, une petite table ronde placée au milieu de la pièce et sans oublier l’immense vase de cristal au centre de la table.

20 :00 heures - Arrivée des invités
Comme invités, il y avait Paul, Étienne, Julie, Mylène et Jane. Donc 6 personnes, en incluant Kary. Dès leur entrée, la peur était au rendez-vous. L’ambiance était si effrayante que Mylène n’a jamais voulu pénétrer dans la petite cabane de bois. Elle décida donc d’assister à l’événement en regardant le tout par la petite fenêtre côté ouest. Une sage décision car c’est bien grâce à ce geste que nous pouvons aujourd’hui vous
raconter cette histoire.

20:30 heures - Préparation
Malgré son inexpérience en la matière, Kary leur expliqua avec assurance le déroulement de la cérémonie, comme si elle avait à plusieurs reprises expérimenté une telle situation. C’est probablement sa prestance et sa certitude qui forcèrent les jeunes à aller plus loin.

20:42 heures - Début de l’invocation.
Le groupe était disposé en rond autour de la petite table, les mains unies et, dans un silence absolu, fixait profondément le vase de cristal. À voir leurs tremblements, il s’en serait fallu de peu pour que Jane et Julie partent en courant hors de cette foutue cabane. Kary commença à prononcer les paroles d’invocation.

· Esprits, Esprits êtes-vous là ?
· Esprits, Esprits, nous voulons communiquer avec vous.


Elle répéta cette phrase à plusieurs reprises pendant quelques minutes.

TOUT À COUP !

La table bondit légèrement sur elle-même, provocant ainsi un son très sourd. Julie lança un cri, et Étienne faillit mourir d’une crise cardiaque. Tous se regardèrent en espérant probablement que quelqu’un avouât en être la cause. Mais, à voir leurs airs terrifiés, il était plus qu’évident que ce phénomène ne provenait pas d’eux.

MAIS QUI AVAIT FAIT ÇA ?

Soudain ! Le même phénomène se reproduit ; la table rebondit de nouveau sur elle-même mais, cette fois-ci, une lueur bleutée jaillit au centre du vase de cristal. Un nuage légèrement transparent avait apparu et se tenait là, emprisonné au cœur de ce gros vase.
Paul, terrifié, et d’un geste spontané de défense, frappa le vase du revers de la main. Le vase se renversa, laissant ainsi s’échapper la lueur bleue. Au bruit de roulement du vase, tous s’arrêtèrent de respirer, en espérant que ce geste n’ait aucune conséquence.
Mais C’EST À PARTIR DE CE MOMENT que tout a commencé.

21:01 heures - Le début
Quelques secondes après le bris du vase, les six chandelles s’éteignirent, laissant le groupe dans une obscurité totale. Dans l’instant suivant, la porte d’entrée et la fenêtre se fermèrent avec une telle puissance que l’endroit vibra. Malgré les efforts de tous et de chacun, il était impossible de les ouvrir. Même Paul, soi-disant expert en karaté, ne put rien faire contre la porte, ou contre la force qui la retenait.

21:04 heures.
Attention ! Il est important que vous sachiez qu’à partir de ce moment le reste de cette histoire est basée sur des interprétations découlant des cris et des sons entendus par Mylène qui était restée, rappelons-le, à l’extérieur des lieux.

21:07 heures - La présence
La panique était installée à la l’intérieur de la maisonnette. Julie et Jane criaient et pleuraient de frayeur. Paul et Étienne, hurlant, essayaient désespérément de fracasser la porte avec leurs pieds. Kary était terrorisée, mais essayait de rester calme et de réconforter Jane qui commençait à s’étouffer. La pauvre souffrait de claustrophobie ; la peur des espaces restreints.

Soudainement !
Julie et Jane se calmèrent. Leur respiration diminuèrent et remercièrent Kary d’avoir emmené son CHAT.

· Sa présence a un effet tranquillisant, dit Jane, en caressant doucement l’animal.
· QUOI ! lança KARY ! Mais je n’ai pas emmené mon chat !

Mylène se rappellera toujours du moment de silence qui s’ensuivit.

Paul, paniqué, sortit de sa poche une petite allumette qu’il s’empressa d’enflammer. CHOSE QU’IL N’AURAIT PROBABLEMNT PAS DÛ FAIRE.

Les derniers cris entendus par Mylène ont été les suivants :

· MAIS C’EST QUOI, CETTE CHOSE ?
· AH, MON DIEU, C’EST IMPOSSIBLE !


22:00 heures - Les secours
Les secours ont été contactés par Mylène, quelque part vers les 21 :15 h, et c’est vers les 22 :00 h qu’ils arrivèrent sur les lieux. La cabane en bois était vide. TOTALEMENT VIDE. La porte et la fenêtre étaient grand-ouvertes, ne laissant aucun débris apparent. Les lieux ne montraient aucune trace de saccage, à l’exception d’un gros vase de cristal renversé sur le sol.

Conclusion
Malgré les recherches intensives pendant des mois, les enfants n’ont jamais été retrouvés...
Selon Mylène, il paraît que depuis cet incident, tous les 20 septembre, entre 21:00 h - 21:10 h, si vous visitez la petite cabane de bois, vous pourrez entendre les voix des 5 gamins demandant de l’aide.

FIN

_________________
Stephan Bilodeau
http://www.livresavousdejouer.com/stephan/


Dernière édition par StephanBilodeau le Lun 18 Jan - 23:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.livresavousdejouer.com/stephan/
Sir fan
Guerrier
Guerrier


Messages : 23
Points : 2580
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 18
Localisation : Montréal

Feuille de personnage
Race: Humain
Profession: archer
Nom: sir fan

MessageSujet: Re: Histoires de peur   Lun 18 Jan - 15:29

ouf ton histoire donne des frissons mais heureusement ce n'est pas une vraie histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Superlisou
Grand Paladin
Grand Paladin


Messages : 300
Points : 3646
Date d'inscription : 02/08/2008
Age : 25
Localisation : Charlesbourg et/ou Noitanigami

Feuille de personnage
Race: Humaine
Profession: Barde
Nom: Ayallé

MessageSujet: Re: Histoires de peur   Lun 18 Jan - 15:50

Cette histoire, je l'avais faite pour le recueil, mais on s'est vite rendu compte que l'horreur c'était vraiment, vraiment, vraiment pas mon truc... C'est la seule histoire potable que j'ai faite et je me demande si elle est vraiment effrayante...
****

Il courait, il courait, il courait… il ne pouvait rien faire d’autre s’il tenait à vivre. Le fauve se rapprochait, bondissant entre les arbres sur ses puissantes pattes aux griffes meurtrières. Le pauvre garçon était à bout de souffle. Trébuchant dans l’obscurité, s’écorchant les mains à vouloir s’orienter, il ne cessait néanmoins de courir le plus vite possible. Les yeux rouges de la bête fixaient avidement le jeune homme. Elle avait la langue pendante et la bave lui coulait de la gueule.

Près de là dans sa modeste chaumière, un vieille dame lisait un livre à la lumière d’une ancienne lampe et était confortablement installer dans un fauteuil usé. Un bon feu de bois brûlait dans la cheminée. Ella paraissait inquiète et leva les yeux vers une grosse horloge.

-J’espère qu’il va faire vite… Il n’arrive jamais si tard d’habitude. Oh, Roger, tu me ferais mourir d’inquiétude…

Au même moment, le loup au pelage noir comme les ténèbres des abysses profondes n’était plus qu’à un mètre de sa proie paniquée. Tout à coup, l’adolescent tomba dans un ruisseau qui s’était creusé un lit au fil des années. Étendu de tout son long dans l’eau glacée, il aperçut le loup sauter habillement dans le ruisseau à sa droite. Le carnivore voyant maintenant sa proie en position de faiblesse, fit une pause pour reprendre son souffle. L’enfant tremper, terrifier et lui aussi épuisé, voyait le torse de l’animal se bomber puis s’affaisser au rythme de sa respiration, ses expirations formant de petits nuages de vapeur dans la fraîcheur des bois. Ses longs crocs dépassaient de ses puissantes mâchoires pour luire dans la nuit.

Il y avait une tête de loup empaillé, ainsi qu’un fusil sur le manteau de la cheminée. Et une autre peau de loup servait de tapis. La vielle dame sait que la forêt est très dangereuse, la nuit. Mais jusqu’à présent Roger est toujours revenu saint et sauf.

Le loup se mit à avancer à pas tranquille vers l’ados exténué. Ses pattes fendant l’eau avec un rythme lent et assuré. Hypnotisé par l’avancer du canidé, il resta immobile jusqu’à sentir son souffle chaud sur son visage. Retrouvant alors tout son instinct de survie, le fils d’homme se releva et fit volte face aussi rapidement qu’il le put. Pendant qu’il courait de toutes ses forces vers la cabane qu’il n’avait pas si loin devant lui, il entendit le chasseur de l’ombre pousser un puissant cri avant de se lancer à sa poursuite.

La vieille femme se leva brusquement de son vieux fauteuil. Elle venait d’entendre le hurlement d’un loup déchirer la nuit. Elle laissa tomber le livre qu’elle tenait à la main et courut vers la fenêtre. En écartant les rideaux poussiéreux elle vit de loin la poursuite et s’empressa d’aller ouvrir la porte.

La proie perdait de la vitesse. Ses habits tremper par l’eau, l’alourdissait et laissait passer le froid de l’air qu’il ramassait en courant. Son souffle était saccadé, ses membres se raidissaient et sa tête commençait à tourner. Sa dernière chance était de rejoindre la maisonnette. Le loup se rapprochait à chaque seconde. L’adolescent se voyait déjà déchiqueter pas ces dents assoiffée du sang d’une victime.

La vieille vit le jeune homme tremblant et trébuchant passer le pas de sa porte avec le monstre sur les talons. Dès qu’il fut à l’intérieur, elle ferma la porte. Le chien sauvage se perdit dans la nuit en hurlant ses cris de guerres. La femme ridée se pencha sur son rescapé.

-Oh, mon pauvre enfant! Tu as vécu des moments horribles n’est-ce pas?

Il ne pouvait pas répondre. Il essayait de retrouver son souffle. Il sentit un chien venir frotter sa langue sur sa joue. Apaisé il s’endormit, complètement épuiser.

-Il ne faut pas jouer avec la nourriture, je n’arrête pas de lui répéter, mais Roger ne m’écoute jamais. Au moins il est galant, il me laisse manger la première...


FIN

Salutations sincères,
Superlisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R.O.
Capitaine Royale
Capitaine Royale


Messages : 595
Points : 3673
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 20
Localisation : Rivière-du-Loup

Feuille de personnage
Race: Zombie
Profession: Mangeur de cerveau
Nom: Fouargh

MessageSujet: Re: Histoires de peur   Lun 18 Jan - 18:36

Ouf, on oublie les histoires d'horreur pour moi. Je n'ai jamais écouté de films d'horreur (du moins que quelques bouts, très peu) et croyez-moi, je ne suis pas fait pour ce genre de truc ! L'an passé, dans une production écrire, j'ai créé un pantin assassin et j'ai réussi à me faire peur avec cela le soir-même dans mon lit (mais qu'un soir).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vivelevege.overblog.com
adriafan
Grand Chevalier
Grand Chevalier


Messages : 114
Points : 2705
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 19
Localisation : Terrebonne

Feuille de personnage
Race: Elfe noir
Profession: Archer
Nom: Sirendenvel Bradayaly

MessageSujet: Re: Histoires de peur   Lun 18 Jan - 18:47

Je n'ai pas vraiment compris la 2èmes si quelqu'un pourrait me l'expliquer. À part ça, moi aussi je n'ai jamais vu de films d'horreur, et la première j'ai eu moins peur que quelques unes que j'ai déjà entendu, mais j'ai adoré le contexte et les mots étaient vraiment bien. Continuez comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dannette
Admin
Admin


Messages : 631
Points : 4477
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 25
Localisation : Alma, Lac-Saint-Jean

Feuille de personnage
Race: Humain
Profession: Druide
Nom: Yollog Animo

MessageSujet: Re: Histoires de peur   Lun 18 Jan - 21:07

J'irai donc aussi avec une première histoire que j'avais composé pour notre recueil d'horreur à moi et Stéphan.

Le miroir

C’était une journée normale, qui avait commencé par un petit déjeuner bien ordinaire, suivi d’une journée d’école comme les autres et d’un retour à la maison des plus banals, mais cette SOIRÉE là fut tout ce qu’il y avait de plus ANORMAL…
Je suis FANNY, une jeune fille de 13 ans, qui fréquente l’école Sainte-Thérése du petit village d’Idalgo. J’ai de nombreux amis que j’adore avec qui j’aime bien faire des petites soirées où l’on écoute des films, on danse, et on se raconte des histoires. Mais cette soirée-là, le dernier VENDREDI avant les vacances, ce n’était pas comme les autres soirs. Miguel nous a raconté une histoire qui nous a tous bien fait rigolé, mais à laquelle nous aurions du accorder davantage d’importance… Peut-être la prendre un peu plus au sérieux.
N’avez-vous jamais entendu parler de cette histoire de nom dans le miroir ? Selon cette vieille légende, il existerait une entité nommée « JACKY » dont on n’aurait qu’à prononcer le nom 5 fois devant une glace pour qu’il se manifeste. Une fois invoqué, il vient pour jouer, mais pas comme nous sommes habitués de le faire… oh non!... il a sa manière bien à lui d’avoir du PLAISIR. Croyez-moi, vous ne voulez pas en savoir davantage.
C’est plutôt incroyable cette impression d’être invincible lorsqu’on est avec sa « GANG », ce sentiment que rien ne peut nous arriver tant qu’on est ensemble. Cette histoire n’était pour nous qu’une autre machination de Miguel pour tenter de nous effrayer. C’est pourquoi Alice s’était levée, et, d’un pas décidé, encouragée par nous tous, s’était dirigée vers le MIROIR de ma chambre. Elle y a prononcé 5 fois ce mot.
• Jacky… Jacky… Jacky… Jacky… Jacky !
Ceci fait, elle avait éclaté de rire à en avoir mal au ventre. Même Miguel semblait trouver la situation plutôt cocasse. J’en vins à la conclusion que lui-même ne se prenait pas au sérieux. Alice en avait tellement ris qu’elle s’était étouffée avec sa propre salive, comme il lui arrivait souvent lors d’un fou-rire. Mais cette fois elle TOUSSA… et TOUSSA… elle commença à avoir de la difficulté à reprendre son souffle. Son visage passa du rouge au bleu. Miguel avait bien tenté quelques méthodes pour l’aider à respirer, mais sans succès. Alice s’écroula finalement au sol, INCONSCIENTE.
Prise de panique, je m’étais dirigée vers le téléphone et j’avais aussitôt appelé les services de secours. En attendant l’AMBULANCE, Miguel mettait en pratique la technique de respiration artificielle qu’il avait apprise à l’école. Aussitôt arrivés, les ambulanciers avaient monté Alice sur une civière, embarquée rapidement dans leur camion jaune et avaient filé à toute allure vers l’HÔPITAL. Je ne pouvais l’accompagner puisque que je devais rester pour surveiller la maison, alors ce fut Miguel qui était monté dans le camion pour lui tenir compagnie. Je me faisais tellement de souci pour Alice… mon amie d’enfance… ma meilleure amie.
Je n’en eu pas de nouvelles pendant 2 jours… Deux LONGUES journées passées à me ronger les ongles d’inquiétude en m’imaginant le pire scénario. Je ne pouvais m’empêcher de penser à cette histoire… à ce JACKY. Et s’il y avait un lien ? Si Jacky s’était réellement manifesté parmi nous et qu’il avait provoqué cet évènement. Non… C’était ridicule ! Je m’interdisais de croire en cette stupide invention. Un banal accident était survenu, un point c’est tout !
Au bout de deux jours, on frappait à la porte de ma maison. Ma mère m’avait annoncée avec un sourire que c’était pour moi. J’ai couru ouvrir la porte pour constater qu’ALICE était là, devant moi et en pleine forme ! Je l’étreignis de toutes mes forces en versant quelques larmes. Elle m’avait accompagné jusqu’à ma chambre où elle me raconta tout en détail. On avait passé plusieurs heures à placoter. Tous les jours suivants, elle était revenue me voir et on s’amusait ensemble, discutant de tout et de rien.
Le VENDREDI suivant, je lisais le journal en mangeant mon repas, et je tombai par hasard sur la rubrique nécrologique. J’y vis le visage de mon amie ALICE suivi de ce petit texte : « Alice Deschênes ; nous a subitement quittés suite à une semaine d’hospitalisation. Cause du décès : inconnue ».
On frappa ensuite à ma porte. 19h00 ! C’était l’heure à laquelle j’avais dit à Alice de me rejoindre pour qu’on aille ensemble au cinéma ! Je n’y comprenais plus rien ! Alice était annoncée comme MORTE dans le journal… alors que je l’avais fréquentée tous les jours de la semaine. Qu’est-ce que ça voulais dire ? Que devais-je faire ?? Ma mère était absente… J’étais donc SEULE ! Je me suis dirigée vers la porte à pas de souris pour l’ouvrir lentement… et apercevoir Alice qui m’attendait de l’autre côté avec un grand sourire qui traversait son visage d’ange. À présent que j’y portais plus attention, ses yeux étaient DIFFÉRENTS… Je n’y voyais pas cette étincelle habituellement si radieuse au centre de ses pupilles. Son regard était étrange… Je ne pouvais m’en défaire… Que se passait-il ? Peu à peu, je perdis tous mes sens… J’étais comme HYPNOTISÉE ! Je plongeais graduellement dans un profond sommeil. La peur me serrait le ventre.
Ensuite… plus RIEN ! Tout était noir et tournait autour de moi. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait… Je n’ai aucun souvenir des moments qui suivirent.
À présent, je suis recroquevillée sur moi-même dans cet endroit sombre. Il n’y a pas de mur et de plafond, ni même de plancher d’ailleurs. Je semble flotter dans cet espace d’une noirceur totale. Par moment je vois des images onduler devant moi, toutes sortes de personnes que je ne connais pas. Elles sont MUETTES. Je n’entends que le silence, ici où je me trouve, si cet endroit existe vraiment. Suis-je MORTE ? Je ne saurais le dire… Soudainement le visage d’un jeune homme se dessine devant moi, semblant flotter dans le vide. Des mots franchirent ses lèvres… des mots qui vinrent troubler le silence établi de cet endroit.
• Fanny… Fanny… Fanny…
Mais il s’arrête là et le silence retombe lourdement en ces lieux. C’est alors que tout s’éclairci dans mon esprit ! J’ai pris sa place… Tel était donc son JEU ! Il a tué mon ami pour prendre sa forme et me tendre un piège ! À présent je n’ai plus le choix, c’est mon DESTIN. Je suis cette entité qui n’aura comme but que de m’amuser avec vous si vous osez m’appeler. Ne pensez pas à moi ! Assurez-vous que vos amis ne le feront pas non plus, sinon vous deviendrez peut-être ma CIBLE et vous pourriez vous retrouver ici, à ma place. Lorsque vous vous tiendrez devant un miroir, ne prononcez jamais mon NOM… Sinon je viendrai pour JOUER !
FIN

_________________
Dany Hudon
Auteur de :
- Les pierres des Dieux
- La lignée des dragons


www.danyhudon.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.danyhudon.com
Emo
Guerrier
Guerrier


Messages : 22
Points : 2302
Date d'inscription : 03/10/2010
Age : 21
Localisation : Chicoutimi

Feuille de personnage
Race: Humain
Profession: Guerrier
Nom:

MessageSujet: Re: Histoires de peur   Lun 4 Oct - 23:47

Mûûûûû ... Je sais pertinement que si je lis ça je voudrai plus éteindre les lumières ... Et bah j'ai lu quand même ... je fais pareille avec les films d'horreur ... Je crois que c'est une question d'orgueil x) ... & R.O. , J'ai moi aussi déjà réussi a me faire peur avec ma propre production ! ;D (truc qu'on devait faire dans le temps d'Halloween lorsque j'étais en première secondaire xD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terryneko
Chevalier
Chevalier


Messages : 81
Points : 2674
Date d'inscription : 27/11/2009
Age : 25
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Race: Humain maudit
Profession: Noble
Nom: Ciel Phantomhive ^^

MessageSujet: Re: Histoires de peur   Mar 5 Oct - 16:46

Je ne sais pas si cela peut être considéré dans cette catégorie, mais j'ai écrit il y a peu une petite histoire en un paragraphe uniquement. Elle tient plus du mystère selon moi, mais bon, je l'aime bien alors la voici:

« Qui était-il, sous son haut de forme couleur de nuit? Dès les premières heures du jour, cet homme marchait d‘un pas nonchalant au beau milieu d’une quelconque rue de pierres grises longeant la frontière allemande. Il valsait avec ce jour dans une berceuse craintive qui cherchait le silence d’une prairie sauvage ou d’un mont où chantent les hautbois. Le noble, dans son habit de satin marine, une robe en mousseline d’un ton rosé à la main, veillait à ce qu’une larme narquoise ne coule sur le sol. Une diligence cliqueta, des sabots tambourinèrent et personne ne vit le jeune homme, trop occupés à admirer leur parures octroyées à l’encan de monsieur Duffrin. Il sourit à la carriole, sachant à l’avance ce que ses occupants retrouveraient sur leur chemin. Deux minutes s’écoulèrent avant d’entendre un cri d’effroi. Et l’homme souriait et gambadait, robe rose à la main, robe rose tachée de sang. »


Voilà ^^ pas vraiment effrayant n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terryminou.skyblog.com
Zozo
Capitaine Royale
Capitaine Royale


Messages : 593
Points : 3148
Date d'inscription : 17/03/2010
Age : 20
Localisation : Sabrevois, Qc

Feuille de personnage
Race: Inconnue
Profession: Archère
Nom: Axelle

MessageSujet: Re: Histoires de peur   Mar 5 Oct - 17:33

Bah... pour moi, rien de tout ça ne m'effraie. ^^ Disons... que lire des histoires d'horreur ou des films d'horreur ne me fait pas trop peur...
Je serais même tentée d'essayer de dire Fanny cinq fois devant le miroir! Very Happy

Sauf... que ça me rappele un truc que j'ai fait chez une amie. Ça ressemblait à l'histoire de Dany. Y a-t-il quelqu'un qui connait la "fameuse" chanson qu'on dit devant un miroir... ça commence par Marie-Noire...? Il me semble. Je ne me souviens plus vraiment de cette courte chanson, mais je me souviens quand même qu'un moment donné, on dit « Marie-Noire a trois enfants », c'est-à-dire le nombre de cicatrices qu'elle a sur la joue. Chaque phrases a un lien avec son visage... Après avoir chanté cette chanson, le visage de Marie-Noire était supposé apparaître dans le miroir. Alors, j'ai tenté le coup! Smile
... Quand je suis revenue chez moi, après la soirée chez mon amie, j'ai allumé la lumière au plafond de ma chambre (il y a trois ampoules). Une des trois a brisée (ben... elle a arrêté d'éclairer).
... Le lendemain, mon père a changé l'ampoule. Plus tard dans la journée, j'ai rallumé la lumière... Plock! La même ampoule "saute".
... Mon père a rechangé l'ampoule... et ben... depuis, j'ai toujours cette dernière ampoule... ^^

Booo! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dansmabibliotheque.wordpress.com
R.O.
Capitaine Royale
Capitaine Royale


Messages : 595
Points : 3673
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 20
Localisation : Rivière-du-Loup

Feuille de personnage
Race: Zombie
Profession: Mangeur de cerveau
Nom: Fouargh

MessageSujet: Re: Histoires de peur   Mar 5 Oct - 18:38

Emo a écrit:
Mûûûûû ... Je sais pertinement que si je lis ça je voudrai plus éteindre les lumières ... Et bah j'ai lu quand même ... je fais pareille avec les films d'horreur ... Je crois que c'est une question d'orgueil x) ... & R.O. , J'ai moi aussi déjà réussi a me faire peur avec ma propre production ! ;D (truc qu'on devait faire dans le temps d'Halloween lorsque j'étais en première secondaire xD )

Lol, moi aussi j'étais en première secondaire et aujourd'hui je ne comprends pas comment j'ai pu me faire peur ! Laughing Mais faut se dire que quand on est jeune, c'est normal d'avoir certaines craintes et que, plus tard, elles n'y sont plus et peuvent nous faire rire par la suite...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vivelevege.overblog.com
Altairia
Chevalier
Chevalier


Messages : 70
Points : 837
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 14
Localisation : Ham-Nord

Feuille de personnage
Race: elfe noire
Profession: Gerrière
Nom: Altairia Havegench

MessageSujet: Re: Histoires de peur   Lun 20 Avr - 21:16

sa me donne froid dans le dos tout ça! pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoires de peur   Aujourd'hui à 8:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoires de peur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Qu'est-ce qui vous fait si peur dans le Hierophant?
» Histoires cochonnes ..(pour lecteur averti)
» Histoires RP
» Les tunnels/grotte/passage souterrain et la peur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Séries fantastiques :: Discussion générale-
Sauter vers: